Contes sauvages
Jeune public

Cette première création d’Hic Sunt Leones est née d’une commande passée parLe Théâtre du Peuplepour sa programmation de l’été 2015, aux couleurs de l’écriture allemande: une forme théâtrale incluant marionettes et/ou théâtre d’objet, pouvant s’adresser à un public jeune et familial, pour les représentations du dimanche matin.

Dans un castelet à échelle humaine,  Ulysse Barbry a choisi de rassembler quelques contes de Grimmet Hoffmann, des marionnettes, des chansons et une violoncelliste pour offrir un spectacle bilingue tendre et sauvage, virtuose et brinqueballant.

Pas ou peu de morale, peu ou pas de logique ; une force d’imaginaire brute, un spectacle qui s’invente devant les spectateurs et s’écrit comme un rêve, par collage successifs d’images et de sensations…

Adaptation et mise en scène : Ulysse Barbry
Interprétation : Camille Gueirard et Ulysse Barbry
Création musicale : Alain Pierre
Création lumière : Nicolas Galland, reprise par Emmanuel Pestre
Costumes : Jacqueline Millon, avec le regard de Sarah Dupont
Décors, accessoires et marionnettes : Morgane Barbry et Ulysse Barbry

 

Coproduit par le Théâtre du Peuple-Maurice Pottecher
LABEL Rue du Conservatoire

Dans le spectacle 

Heidenröslein, poème de Goethe mis en musique par Schubert
La leçon de violon, conte d’Hoffmann
Concerto pour violoncelle en do Majeur, premier mouvement, de Haydn
Le Solo du Baron, composition d’Alain Pierre, sur le thème de ce même concerto de Haydn
Le petit pou et la petite puce,conte-randonnée recueilli par les frères Grimm
Caprice n°12, pour violoncelle seul de Piatti
Duo Papageno/Papagena, extrait de « La flûte enchantée » composée par Mozart
L’alouette qui chante et qui sautille, conte recueilli par les frères Grimm
L’étoile d’amour, chanson écrite par C. Fallot et mise en musique par Paul Delmet