Hic Sunt Leones
Pourquoi ce nom ?
À l’époque où les européens partaient par bateaux à la rencontre des autres continents, ils embarquaient des cartographes chargés de relever le tracé des nouveaux mondes. Les bateaux longeaient les côtes, et les cartographes parvenaient à retranscrire la silhouette des continents ; mais au cœur du continent, là où ils n’avaient pas mis les pieds, le papier demeurait vierge, laissant une tache blanche au beau milieu de leurs relevés.
« Terra Incognita », inscrivirent certains cartographes, signalant qu’ils ne savaient rien de ce qui pouvait se trouver là. Mais d’autres préférèrent y dessiner des chimères nées de leur imaginaire, ou encore y écrire, entre autres variantes : « Hic sunt Leones », littéralement « Ici vivent les Lions » en latin.
Hic Sunt Leones, c’est donc l’envie d’aller explorer ces continents inconnus, où l’on projette tant de peurs, de phobies, que de désirs. Aller réveiller les fauves qui sommeillent à la fois en nous et autour de nous. Hic Sunt Leones, l’idée de rechercher inlassablement ce que nous n’avons pas encore trouvé, et ce que nous n’imaginons pas trouver.
La compagnie

Implantée à Saint-Georges-sur-Cher, Hic Sunt leones a pour volonté de créer des spectacles dramatiques, sans aucune restriction de registre, de style, de genre, de disciplines. Notre moteur est le désir de créer avec générosité, exigence et audace. Notre ambition est de réunir pour chaque spectacle des artistes impliqués, curieux et ouverts au monde.

Nous sommes soucieux d’inventer des spectacles qui puissent se jouer en tous lieux, et qui puissent s’adresser à tous.

La première création d’Hic Sunt Leones était une commande passée en 2014 par le Théâtre du Peuple de Bussang (Vosges) pour trois représentations à l’été 2015 : Contes Sauvages.  Après une tournée de onze dates dans l’Est de la France, les activités sont restées en suspension, les artistes associés à Hic Sunt Leones ayant été sollicités par d’autres projets. En 2018, un nouvel élan est donné avec le lancement de la phase de production de Meuh !, dont la création se fera à l’automne 2020. Au printemps 2019, la création du spectacle musical ého !  marque le franc démarrage de notre travail de création, ainsi que notre implantation territoriale en Région Centre-Val de Loire.  Une nouvelle création pour le très jeune public, Le Violoncelle de Camille, verra le jour à l’hiver 2020.

L’équipe
Ulysse Barbry
Artiste associé à Hic Sunt Leones

Ayant grandi entre la danse, la musique et les arts plastiques, Ulysse Barbry a développé dès l’enfance un goût prononcé pour la création, attendant l’adolescence pour se livrer au théâtre. Il a suivi pendant plusieurs années les cours de Gaëtan Peau, qui l’a encouragé dans une évidence de la scène, dans la construction d’un imaginaire fort et libre. Passé le baccalauréat, il s’engage pour de bons dans des études professionnelles de comédien.

Pendant deux ans au Conservatoire du XVème arrondissement de Paris, il suit les cours de Liza Viet, qui continuera à le former à l’idée d’un théâtre généreux et très inventif. Il y rencontre également Alain Gintzburger, avec lequel il perfectionne sa technique de comédien sur les vers raciniens, et aiguise sa pensée sur le théâtre et la mise en scène. En parallèle de sa seconde année au XVème, il intègre pour une année le cycle spécialisé de l’ESAD, dirigé par Jean-Claude Cotillard. Il y continue d’y développer tant son jeu d’acteur que son œil de metteur en scène. Il y trouve comme professeurs Rafaëlle Minnaërt, Jany Gastaldi, Marie-Christine Orry, Sophie Loucachevsky, Valérie Onnis.

En 2010, il est reçu au concours d’entrée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Il y suit notamment les cours d’interprétation de Daniel Mesguich, Jean-Damien Barbin, Michel Fau et Yann-Joël Collin. Il y perfectionne son jeu, sa pensée, et profite grandement des enseignements qu’il y trouve : danse, chant, jeu masqué, clown, comédie musicale, cinéma… Il y fait sa première mise en scène, dans le cadre d’une carte blanche : Le chevalier inexistant, d’après Italo Calvino.

Dès sa sortiedu CNSAD en juillet 2014, il est l’acteur associé au Théâtre du Peuple de Bussang pour la saison 2014/2015. Depuis 2012, il travaille au théâtre pour différents metteurs en scène: Marie Normand, Serge Hureau et Olivier Hussenet, Vincent Goethals, Agnès Cambier et Susanna Tiertant, Charlotte Gosselin et Sélim Alik. En 2016/2018, il collabore avec Le Tréteau, et met en scène Les Enfants Perdus, opéra coécrit avec les 43 enfants qui le jouent au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, accompagnés par l’Orchestre de Chambre de Paris.

A l’écran, il joue les rôles principaux pour des courts-métrages de Gaspard Audouin, Hélène Lallemand, Mathias Gokalp, Svetlana Trébulle et Stéphane Bégoin

Chargée de production : Paula Cerha
Chargée d’administration : Audrey Taccori
Graphiste, illustratrice et webmestre : Or Katz

Le Bureau
Président : Arthur Li
Trésorière : Claire Windfohr

 

Ils travaillent ou ont travaillé avec nous…

Les interprètes
Franck Dunas, Camille Gueirard, Martin Lenzoni, Susanna Tiertant

Les créatrices de costumes et accessoires
Sarah Dupont, Camille Pénager

Les techniciennes et techniciens
Morgane Barbry, Julien Benezet, Nicolas Bignan, Jean-Pierre Bondu, Nicolas Galland, Jean-Luc Malavasi, Emmanuel Pestre, Thomas Sillard 

Les compositeurs
Christopher Lacassagne, Alain Pierre, Vincent Wavelet

La metteuse en mouvement
Claire Richard

Les photographes et vidéastes
Emmanuel Ciepka, M[Art]ha, Or Katz

Nos partenaires

La ville de Saint-Georges-sur-Cher
L’école de Saint-Georges-sur-Cher

La ville de Dolus-le-sec
L’école de Dolus-le-sec